Actualité


20 TONNES DE BRONZE, 250 DE GRANIT

EMMA GROSBOIS ET AGATHE ROSA

Exposition du 7 octobre au 20 novembre 2021
Dans le cadre du festival Photo Marseille

À l’occasion d’une commande pour l’exposition collective Rue d’Alger à l’Institut Culturel Italien de Marseille dans le cadre de la Biennale Manifesta 13, Emma Grosbois et Agathe Rosa décident de travailler à partir des documents conservés aux Archives Municipales de Marseille sur la construction de deux monuments situés sur la corniche Kennedy et liés à l’histoire coloniale de la France : le Monument aux Armées d’Afrique et des Terres Lointaines (1927) et le Mémorial des Rapatriés d’Algérie (1971). Si dans Rue d’Alger elles proposaient une série de pièces conçues à partir des matériaux trouvés dans les archives, 20 tonnes de bronze, 250 de granit s’articule autour des images et documents que les artistes ont rassemblés pendant leurs recherches, et comprend plusieurs maquettes et une sculpture. Par un travail de prélèvement, découpe et montage, Emma Grosbois et Agathe Rosa nous invitent à revisiter l’archive dans une exposition qui questionne l’univocité des points de vue sur l’histoire coloniale et le rôle des monuments dans la fabrication de l’espace urbain.

Après s’être diplômée de l’École Nationale d’Architecture de Marseille, Agathe Rosa concentre ses recherches sur l’interaction de la lumière naturelle avec l’homme et les territoires. Elle utilise la photographie, le dessin ou l’installation pour explorer ce qu’elle appelle la « matière lumineuse ». 

Emma Grosbois a étudié la photographie à Florence à la Fondazione Marangoni. Entre l’Italie, le Liban et la France, elle aime à explorer et exposer les liens qui se tissent entre les lieux, les images et la mémoire. Son travail s’intéresse aux usages et statuts des images, en offrant un redoublement de point de vue sur les villes qu’elle visite. Elle nous amène à remettre en question l’espace urbain et notre regard sur celui-ci. En 2020 les éditions Zoème ont publié Comme, son premier livre.